C'est tout bientôt ....

Avec une vidéo sur le travail de Jacques Mandelbrojt

une musique acousmatique « la bataille » une composition de Lucie Prod’homme,

et « la jolie Rousse » sur le texte d’Apollinaire une composition de Marcel Frémiot.

Quelques unes des dernières manifestations

Graz (Autriche) les 9 et 10 novembre 2017

Signale Graz 1111

Conférence : les Unités Sémiotiques Temporelles (UST) -

Un outil d’analyse musicale

Conférence : Composer le silence,

Concert “Leçon du silence” interpétation du cycle complet.

Musik und die Stille – Lucie Prod‘homme zu Gast

Ein weiterer weltberühmter Gast wird dann gleich am 10. November begrüßt. Die Konzertreihe SignaleGRAZ stellt die französische Komponistin Lucie Prod‘homme in den Mittelpunkt... Lire la suite

Création de "Espèces de gros sons" au Festival Futura

le Mercredi 23 août 2017 à 18h00.

Concert "PRINTEMPS DES POETES"

Par l'ATELIER DE "MUSIQUES D'AUJOURD'HUI" Animé par Jacques RAYNAUT

Samedi 11 Mars à 16H

MEDIATHEQUE "LA PASSERELLE"

Un moment de musique, de poésies & de danse autour des XXe & XXIe Siècles

Vous pourrez y entendre ma pièce Contre bande pour piano, clarinette et sons fixés. Par Jacques Raynaut et Éric Charray.

Et Klang ! Pour écouter le cycle complet

de "Leçon di silence"... et profiter d'un bô festival

Participation au Festival Présences 2017 de Radio France

Avec une miniature : Chaperon express (3'16), pour voix (h/f) et musique sur support

Sur un texte de Pierre Senges

Commande de Radio France

Création par Donatienne MICHEL-DANSAC, soprano

et Paul-Alexandre DUBOIS, baryton


Plus loin que l'infini / Lucie Prod'homme / 10'15

Commande d'Ubris Studio pour le Cosmophone de Vaulx-en-Velin.

Création le 21 janvier 2017.

Notre planète est en permanence bombardée de protons et de noyaux atomiques issus de l'ensemble de notre galaxie, les rayons cosmiques. Leurs chocs dans la haute atmosphère créent des avalanches de particules élémentaires dont les plus pénétrantes, les muons, atteignent le niveau de la mer.

Le Cosmophone est conçu pour détecter ce phénomène et le rendre perceptible.

Plus loin que l'infini a ainsi la particularité de voir son déroulement contrôlé en temps réel par les particules cosmiques qui bombardent l'installation.

 L'écriture de la pièce prend en compte la détection des rayons cosmiques par le Cosmophone, et leur caractère aléatoire. Certains moments sont fixés afin d'assurer la structure, tandis que des phénomènes sonores et leur spatialisation sont déclenchés par la présence des muons. Les sons ou séquences joués dépendent de la taille du phénomène détecté (un ou plusieurs muons, gerbes,…).

L'œuvre est ainsi à chaque fois différente dans sa forme, mais la structure est constante.

 Vingt Quatre sources indépendantes sont utilisées pour la mise en espace, soit de façon prédéterminée, soit de façon aléatoire liée aux trajectoires des rayons cosmiques.

La détection des muons par l'installation transmet à un patch max (assistance informatique Gaëtan Parseihian et Thierry Voinier) les éléments nécessaires aux déclenchements des sons et/ou des séquences qui composent cette œuvre pensée de façon semi-aléatoire.

 Lors du concert, le public se trouve immergé au cœur de l'installation qui occupe, de façon permanente, une salle du planétarium. Ainsi cette œuvre est à écouter avec les oreilles mais aussi avec tout le corps.

C'est dans un premier temps l'aspect poétique qui m'a intéressé… écrire une musique en collaboration avec des particules élémentaires venues du cosmos… La belle aventure !

J'ai donc projeté une sorte de voyage musico-spatio-temporel à travers la matière, inspiré de tous ces corps célestes, réels ou imaginaires, en mouvement dans l'univers.

On pourra ainsi percevoir des frôlements de rocs et de glaces, des scintillements d'étoiles ou des nuages de poussières… avec le défi de composer une œuvre qui reste cohérente malgré les déclenchements aléatoires d'une grande partie des sons qui la constituent.

 


 

Hop ! Tous à Futura !.. Plein de pièces acousmatiques à écouter... Et aussi mon cycle complet sur le silence, "Leçon du silence" le jeudi 25 août à 18h00, interprété par Tomonari Higaki sur l'acousmonuim Motus.

Un Ciné-concert le 24 mai avec les étudiants de l'atelier d'improvisation du CRR Perpignan - Méditerranée

Sur un Western de John Ford ....

Lucie Prod'homme

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player